Contact

Le Wifi public n’est pas dans les petits papiers du gouvernement… En particulier en cette période d’état d’urgence. Selon le journal Le Monde, les forces de l’ordre voudraient interdire la mise à disposition et l’utilisation de réseaux WiFi publics pendant l’état d’urgence, voire peut-être même plus encore…

La raison invoquée est en somme toute compréhensible: ces réseaux permettent difficilement d’identifier les personnes connectée dessus. Et comme la plupart des détenteurs de ces réseaux ont du mal à les sécuriser ou à avoir un contrôle sur ce qui y est fait (téléchargements illégaux, recherches dangereuses, …), il serait préférable de tout simplement les désactiver. Après, on est d’accord ou pas… peut-être que la solution intermédiaire serait tout simplement d’ouvrir aux informaticiens des forces de l’ordre l’accès total à leur réseaux et aux données des personnes qui s’en servent… Mais ça, la CNIL va vite y mettre un veto…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

PARTAGER :

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."


Contenus sur le même sujet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *