займ без процентов

[TUTO] Comment réduire son taux de rebond en 10 étapes ?

Comment améliorer son taux de rebond ?

Le taux de rebond est sans doute l’un des indicateurs les plus pertinents pour analyser la qualité de vos pages. Dans la plupart des cas, si le contenu est inadapté aux attentes des internautes, ces derniers quitteront votre site sans attendre, contribuant ainsi à l’augmentation de votre taux de rebond.

À travers cet article, je vais tenter d’identifier avec vous les points cruciaux que vous devez impérativement travailler si vous vous voulez fidéliser et capter votre audience. Bien sûr, il existe encore beaucoup d’optimisations. L’objectif ici sera de se concentrer sur l’essentiel et de faire en sorte qu’à la fin de votre lecture vous soyez en mesure de diminuer significativement la valeur de votre taux de rebond.

Avant de commencer, je tiens à souligner que les taux de rebond moyens ne sont pas les mêmes selon la nature de votre site internet, la page que vous analysez et selon le secteur dans lequel vous évoluez. À titre indicatif, voici quelques chiffres, qu’il convient bien sûr de prendre avec du recul (chaque site étant un cas particulier) :

  • Pour un site marchand : entre 40% et 60% de taux de rebond sur les fiches produit
  • Pour un blog ou site d’actualités : environ 70% de taux de rebond

Pour les  blogs, ce chiffre peut s’expliquer par le fait que beaucoup d’internautes se cantonnent à la lecture d’une seule page du site. Ils prennent l’information, lisent l’article et quittent le site. C’est pourquoi je conseillerai aux blogueurs d’ajouter une ligne à votre code Google Analytics existant :

setTimeout(« _gaq.push([‘_trackEvent’, ’20_seconds’, ‘read’]) »,20000);

Cette ligne permettra de ne plus comptabiliser en tant que taux de rebond tous les visiteurs qui ont passé un minimum de temps sur un page de votre blog ou site d’actualités. Tout ce que vous avez à faire, c’est de copier la ligne au sein de votre code analytics et de choisir une valeur (en millisecondes) pour définir un temps de visite minimum. Avec l’exemple ci-dessus, si un internaute passe plus de 20 secondes sur une page, celui-ci ne sera pas pris en compte dans le taux de rebond.

Croyez-moi, ça vaut le coup : chez WebZeen, nous avons vu notre taux de rebond chuter de 40% ! Et puis franchement, c’est quand même plus pertinent non ? A condition bien sûr de bien choisir la valeur de votre durée minimum… Sur ce point, je conseillerai entre 15 et 30 secondes pour un blog. Pour les sites e-commerce, nul besoin d’intégrer cette ligne, l’objectif étant la conversion, il y aura forcément un changement de page.

Si votre taux de rebond est excessivement élevé ou si vous comptez travailler votre contenu pour fidéliser d’avantage vos internautes, créer du trafic ou convertir plus de ventes, cet article est fait pour vous ! Pour les sites marchands, une diminution du taux de rebond aura forcément pour conséquence la génération d’un chiffre d’affaires supplémentaire.

Allez, place aux 12 points à retenir…

1- La publicité intrusive

Qui n’a jamais quitté un site immédiatement parce qu’une pop-up non désirée s’ouvrait en premier lieu ? Énervant pas vrai ? Alors si votre site internet affiche de la publicité, faites en sorte que cette dernière reste discrète et surtout, qu’elle ne gêne en rien la navigation !

Ce type de publicité se veut trop intrusive. Que ce soit des vidéos, musiques, images ou animations non désirées, c’est à coup sûr un taux de rebond qui grimpe en flèche !

Il convient également de faire attention au type de publicité affichée… Ne diffusez pas de publicité qui puisse nuire d’une quelque manière que ce soit à l’internaute : contenu sexuel, violence, arnaques, … Faites en sorte de rester dans le thème de votre site ou blog afin de ne pas paraître comme « vendu », ce qui donnerait une très mauvaise image à la qualité de votre contenu !

Je peux vous l’assurer, si un jour WebZeen ouvre ses portes aux annonceurs, les publicités resteront dans le domaine du High-tech et en aucun cas ne gêneront votre confort de navigation !

2 – Le design de votre site

Le design représente la vitrine de votre site Web. Si vous avez une façade moche, personne ne voudra entrer ou même rester chez vous. C’est aussi simple que ça.

Pensez à bien travailler votre charte graphique, ne pas en faire trop avec trop de couleurs afin que l’internaute puisse facilement se concentrer sur le contenu. D’autre part, outre le taux de rebond, un site visuellement agréable donnera envie de revenir, de parcourir plusieurs pages ou de lire vos articles.

3 – Les temps de chargement

C’est LE critère le plus mis en avant par Google et les professionnels du Web ! Spécialement pour les sites e-commerce… Dans l’idéal, il est recommandé d’avoir une vitesse de chargement de vos pages inférieure à 2 secondes. Cela demande beaucoup de travail, certes, mais croyez-moi, le jeu en vaut la chandelle.

Il existe de nombreux outils permettant de tester la vitesse de chargement de votre site tout en vous fournissant un rapport complet des points à travailler. Parmi ceux-ci, je vous donne mes deux favoris :

  • Google Page Speed, qui comprend notamment un module pour Google Chrome
  • GTmetrix, qui vous fera une comparaison entre les scores Google et Yahoo

Rien qu’en gagant 2 secondes sur votre temps de chargement, vous pouvez diminuer votre taux de rebond de 20% à 40% ! Pensez aussi à tester les version mobiles. Je ne m’attarderai pas plus sur ce point car les optimisations possibles sont nombreuses et il serait trop long de vous les détailler toutes… Peut-être dans un prochain tuto WebZeen !

4 – Optimisation tablettes et Smartphones

Aujourd’hui tout le monde ou presque est équipé d’au moins un terminal mobile. Impossible d’ignorer ce critère si vous voulez vous faire une place sur le Web…

Vous avez le choix entre développer une version mobile ou mettre en place un responsive design pour votre site. Me concernant, je n’ai aucun doute sur le fait que la seconde solution reste la meilleure. D’ailleurs, je vous invite à consulter l’article suivant si vous désirez en savoir plus : Mise en place d’un Responsive Design : avantages et inconvénients.

5 – Stratégie SEO : adéquation des mots clés

Bon d’accord, vous avez réussi à très bien positionner votre site sur des mots clés à fort trafic… Alors pourquoi votre taux de rebond reste-il aussi élevé ? La réponse est simple : vos mots clés ne sont pas adaptés à votre contenu.

Un petit exemple s’impose pour illustrer tout ça. Vous vendez du vin sur internet à travers un site e-commerce spécialisé dans ce secteur. Vous avez opté pour une stratégie de mots clés axés sur le vin, mais aussi sur le champagne dans le but de capter un maximum de trafic. Problème : les personnes qui rechercheront du champagne tomberont sur une offre qui ne répondra pas à leur attentes… Et repartiront illico ! Ne vaut-il mieux pas capter moins de trafic mais améliorer son taux de conversion ?

Conclusion : ayez une stratégie de mots-clés en adéquation avec votre contenu afin de cibler une audience plus qualifiée et plus adaptée.

6 – Les titres, le contenu et le style rédactionnel

Avoir des titres clairs, c’est bien. Avoir des titres accrocheurs, c’est mieux ! Spécialement si vous tenez un blog ou site d’actu…

Sur le Web, vous devez aller à l’essentiel et fournir à l’internaute l’information qu’il recherche. Pour les sites e-commerce, le cœur de votre contenu se situera au niveau de vos fiches produits. Mettez un maximum de détails, ne faites pas de phrases trop longues et n’hésitez pas à vous servir des listes à puces ou ordonnées pour structurer l’information.

Pour plus de conseils sur le style rédactionnel, je vous invite à consulter mon article précédent qui comporte plusieurs points à retenir, en particulier pour les rédacteurs : Les blogueurs sont-ils les journalistes modernes ?

Dans le e-commerce, vous devez tout mettre en œuvre pour que l’acte d’achat soit le plus naturel possible et que la marche à suivre semble évidente. Call-to-action, fil d’ariane, facilités de paiement, … Ne laissez aucun doute à l’internaute afin de la rassurer et faire en sorte qu’il ne quitte pas la page.

7 – Maillage interne: incitez à visiter d’autres pages

À partir de deux pages visitées par un internaute, le taux de rebond ne sera plus pris en compte. Alors pourquoi ne pas inciter à visiter d’autres pages ?

D’une part, sur un site marchand, c’est une excellente opportunité de faire du cross-selling (ventes croisées ou supplémentaires), d’autre part sur un blog vous inciterez à lire vos anciennes publications. Pensez à travailler votre maillage interne, à mettre des liens vers d’autres pages en rapport avec le contenu de la page courante. Donnez envie aux visiteurs de parcourir votre site !

Enfin, pour les liens qui redirigent vers d’autres sites, n’oubliez pas de la paramétrer pour qu’ils s’ouvrent dans un nouvel onglet. La modification est simple, rapide à effectuer et vous permettra de conserver les visiteurs sur votre propre site internet.

8 – L’ergonomie du site

Je reviens à ce que je disais tout à l’heure sur l’importance d’un contenu clair. Ce point vaut également pour la structure de votre site. Ce dernier doit faire apparaître clairement les différentes catégories, pages de contact, mentions légales, … Si l’internaute ne sait pas où aller ni comment y aller, il ne s’attardera pas chez vous !

Pensez à bien organiser votre contenu et à hiérarchiser votre information. Sur un site Web « classique », on retrouve toujours ou presque :

  • Un header, c’est l’entête qui contiendra votre bannière et votre menu;
  • Une sidebar, ou barre latérale. On y affichera l’information secondaire, la publicité, les offres du moment, …
  • Le corps de la page : c’est concrètement le contenu principal auquel le visiteur va s’intéresser;
  • Un footer, qui représente le pied de page. C’est souvent ici qu’on retrouve les liens indispensables (contact, mentions légales, présentation de l’enseigne, …).

9 – L’origine des visites : surveillez vos backlinks !

Il convient de savoir d’où viennent vos visiteurs, quels ont été les portes d’entrée vers votre site. Votre logiciel Web Analytics est votre ami pour vous donner l’information.

Certains internautes peuvent placer des backlinks pour vous sur internet sans solliciter votre avis. La plupart du temps, c’est tant mieux car ça contribue à améliorer votre référencement naturel. Cependant, il peut arriver que des liens pointant vers votre site soient placés au sein d’un contenu indésirables ou d’un site totalement inadapté au votre. Réagissez, contactez l’éditeur de l’autre site ou même Google si vous considérez que le lien peut porter atteinte à votre site.

Quoi qu’il en soit, il vaut mieux que vos backlinks soient placés sur des sites en rapport avec le votre afin d’éviter une augmentation de votre taux de rebond. C’est pourquoi dans le Web on parle de stratégie de Netlinking.

10 – Une page 404 originale

Ce n’est pas une optimisation prioritaire, je vous l’accorde. Toutefois, rien ne doit être laissé au hasard sur votre site. La page 404 fait partie intégrante des choses à mettre en place et 99% du temps, les visiteurs qui tombent sur cette page vont générer du rebond…

Deux solutions s’offrent à vous pour remédier à celà :

  • Placer des liens au sein de votre page 404 qui renvoient vers un contenu intéressant, susceptible de capter la curiosité de l’internaute;
  • Mettre en place une page 404 originale, qui créera la surprise et donnera envie d’aller plus loin sur le site.

Bon d’accord, chez WebZeen, notre page 404 n’est pas un modèle d’optimisation… Mais c’est en projet dès que nous trouverons le temps. Je vous invite à faire le tour des pages 404 sur le Web. Certaines réservent quelques surprises…

 

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair quant à votre taux de rebond et que vous n’avez pas quitté cette page immédiatement après l’avoir lue 😉 ! N’hésitez pas à me faire part de vos retours en commentaire ou même de partager vos techniques pour réduire votre taux de rebond !

A propos de l'auteur

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."

12 commentaires


  • commenter

    Bonjour !
    Merci pour cet article très complet sur la réduction du taux de rebond. En effet, c’est une question à étudier avec attention. VD

    Véronique Duong 24 mai 2013 Répondre


  • commenter

    Bonjour Bastien,

    Votre article est très intéressant et traite tous les points pour réduire le taux de rebond. en se rappelant que 100%, l’internaute a trouvé ce qu’il cherche.Google analytics est le meilleur outil, pour connaitre son site, si on sait bien s’en servir pour avoir les bonnes informations, bien que des onglets donnent des informations un peu différentes pour la même question. je compléterais sur les mots clés: il y a le ou les mots utilisés par le public, le ou les mots utilisés dans notre métier ,et l’association de plusieurs mots recherchés, qui arrivent sur le site, qui donnent des résultats non désirés par l’internaute.

    MS calendriers 2 août 2013 Répondre


    • commenter

      Merci pour votre commentaire qui fait un bon complément à cet article.

      Google Analytics est certes très efficace comme outil gratuit d’analyse d’audience. Toutefois, il existe sur le marché plusieurs autres logiciels bien plus poussés encore(Omniture, Xiti, …).

      Mais bon, dans le cadre d’un blog, l’investissement n’en vaut pas vraiment la chandelle ^^

      Bastien 2 août 2013 Répondre


  • commenter

    Bonjour,
    Merci pour cette lecture instructive !
    Je suis un chat (siamois de surcroit) et mon Carnet de bord est consacré à la poésie et aux littératures dites de l’imaginaire (j’y raconte ma deuxième vie, celles que j’ai vécu de l’autre côté)…
    Mais je dois aussi tout gérer moi-même puisque mon deux-pattes (ceux que vous nommez entre vous « humains ») n’est pas informaticien ou webmaster (c’est un euphémisme).
    En voyant que j’avais un taux de rebond de 70% je m’inquiétais… parce que mon contenu est plutôt de qualité (comment ça, j’ai les chevilles qui enflent ? Pas du tout : je suis un chat et ça ne peut pas se voir !)
    J’ai optimisé le site que j’ai codé moi-même et qui est statique, mais la partie dynamique (le blog) n’est peut-être pas au top… Je vais améliorer sa présentation dans les semaines à venir…
    En tous les cas, je suis ravi de la générosité des deux-pattes qui œuvrent sur le web dans un esprit d’ouverture et d’entraide.
    Encore merci !

    Eschylle 19 février 2014 Répondre


    • commenter

      Merci pour ce commentaire original Eschylle ! Et bravo pour ton blog 😉

      Bastien 19 février 2014 Répondre


  • commenter

    Bonjour Bastien,

    Merci pour cet article, qui m’a aidé a comprendre a quoi consiste le tx de rebond et comment je peux l’améliorer. Je suis entrain de commencer mon blog sur la maternité et je dois avouer que le blogging est nouveau pour moi. Et oui je débutes (ce n’est pas du tout évident : mise en place du formulaire de contact, les codes htlm …) donc j’apprends doucement mais j’espère surement 🙂 .
    Tout est bien expliqué ici et je pense que votre site peut beaucoup m’aider donc je vais m’abonner a votre newsletter.
    Et je vais parcourir le site pour voir si vous avez des tutos qui peuvent m’aider a avancer sur mon site.
    Encore bravo et Merci.
    See You soon

    monbébémavie 3 septembre 2014 Répondre


    • commenter

      Bonjour ! Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir à lire !
      Je te souhaite de trouver toutes les infos dont tu as besoin pour te former au Web. Tu verras, c’est passionnant 😉
      Bonne continuation !

      Bastien 3 septembre 2014 Répondre


  • commenter

    Bonjour et merci pour cet article très intéressant !

    Juste une question: où exactement faut-il coller la ligne de code pour avoir un taux de rebond plus précis ?

    Merci d’avance ! 😀

    Claire

    Claire 6 septembre 2014 Répondre


    • commenter

      Bonjour, il faut coller la ligne à l’intérieur du code de tracking fourni par Google Analytics.
      Bonne continuation 🙂

      Bastien 10 septembre 2014 Répondre


      • commenter

        Merci ! j’espère que ça va bien fonctionner 😀

        Claire 14 septembre 2014


  • commenter

    Bonjour, et merci pour cet article. Sur le site internet de ma société, nous vendons en ligne des canapés convertibles, il y a un point que je ne comprends pas, le taux de rebond est faible sur toutes les pages du site (60%) et varie d’un produit à l’autre, pendant que les taux de sortie sont bas, pourriez vous m’apporter des explication.
    Merci
    http://www.lamaisonduconvertible.fr/

    Othmane 26 mars 2015 Répondre


    • commenter

      Bonjour ! Taux de rebond et taux de sortie d’une page sont deux données bien différentes ! Difficile à expliquer sans une analyse approfondie des parcours de navigation sur votre site…

      Bastien 26 mars 2015 Répondre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *