займ без процентов

[TEST] Notre avis sur le Mini-drone Parrot Rolling Spider

WebZeen teste le donre Parrot Rolling Spider

Sommaire du test

  1. L’heure du déballage : design et premières impressions
  2. Prise en main et pilotage
  3. Portée et autonomie du Rolling Spider
  4. Rapport qualité/prix
  5. Conclusion du test

Les drones… Sous leurs allures de petits jouets à la mode se cache en fait la réalité d’un marché plein d’avenir, au cœur même de l’innovation. Moyen de livraison du futur, secours rapide aux victimes d’un arrêt cardiaque en apportant un défibrillateur, surveillance aérienne, … Bref, les usages des drones vont se multiplier avec les années…

Pour cette raison, WebZeen ne pouvait pas passer à côté de l’occasion de tester la technologie pour vous. Et pour commencer en beauté, quoi de mieux qu’un mini drone destiné à plaisir du pilotage uniquement ? Pour ce premier test, j’ai nommé le Mini-drone Parrot Rolling Spider !

L’heure du déballage : design et premières impressions

Déballage du Parrot Rolling spiderLe Rolling Spider est mon premier drone, alors forcément, vous vous doutez bien que je trépignais d’impatience de déballer la boite… A l’intérieur, pas de surprises, le package complet contient :

  • Le mini-drone Parrot Rolling Spider
  • Les roues de protection (très utiles pour protéger les hélices en cas de choc)
  • Une batterie
  • Un câble de recharge
  • Une notice d’utilisation
  • Des autocollants pour customiser votre drone (quoi, vous n’avez jamais vu un drone à moustaches ?)

Chez WebZeen, on a apprécié le design bien agressif de l’appareil, sa taille réduite et le fait que plusieurs coloris soient disponibles à l’achat. Pour le coup, nous avons eu droit à la version blanche du Rolling Spider.

Personnellement, j’ai particulièrement été surpris par sa légèreté. A peine 55 grammes sur la balance, ce drone est bien loin des standards du marché. On comprend mieux que Parrot l’ai baptisé « Mini-drone »… Mais sa légèreté permet-elle une meilleure maniabilité ? C’est ce que l’on va tester dans la partie suivante…

Un drone au design bien stylé !

Prise en main et pilotage

Le Rolling Spider équipé de ses rouesN’ayant jamais piloté un drone auparavant, j’ai préféré me reporter à la notice. Là : rien de précisé, si ce n’est de télécharger l’application FreeFlight 3 sur le Play Store pour Android ou sur l’App Store pour iOS. Jusqu’ici, tout est assez intuitif : on installe l’application, on active le Bluetooth sur son Smartphone, on allume le Rolling Spider et le système associe automatiquement votre mobile avec le drone. Parfait, on va pouvoir passer à l’action.

Pour votre information, sachez que Parrot a mit en place une « Drone Academy » pour apprendre à maitriser son drone comme un pro. Je passe, j’ai préféré me ruer sur le mode de vol libre…

Le panneau de commande s’affiche alors, avec en bas un gros bouton vert « Take Off » (décollage en anglais). Ni une ni deux, j’appuie dessus et le drone décolle à un bon mètre du sol avant de se stabiliser dans les airs. Là, je teste les autres commandes : avancer, reculer, pivoter et même… looping ! Plutôt bien sympa, par contre c’est assez vite limité en termes de figures si vous volez en intérieur. Heureusement, j’avais mis les roues de protection ! Par contre, je vous déconseille d’envoyer votre drone dans la plante du salon… Les feuilles de mon Yuka n’ont pas apprécié les hélices… Mais par chance, j’ai appuyé sur le bouton « Emergency » qui a coupé immédiatement les rotors…

Le drone Parrot Rolling Spider en plein volFinalement, je dirai que la maniabilité est vraiment LE point fort du Parrot Rolling Spider. Intuitive et réactive, les pilotes les plus novices d’entre vous s’y retrouveront sans problème. Ajoutez à cela la possibilité de prendre des photos depuis la caméra de 0,3 méga pixels (oui, c’est peu) située sous l’appareil et vous obtenez un petit jouet bien sympathique à utiliser !

Portée et autonomie du Rolling Spider

Jusqu’ici, notre mini-drone Parrot réalise presque un sans faute. Mais forcément, comme n’importe quel autre produit, il y a des points noirs… Pour tester l’autonomie et la portée, je me suis rendu dehors.

En extérieur, c’est carrément plus agréable en revanche de se lâcher sur les figures acrobatiques et la vitesse. Jusqu’à 18km/h, c’est plutôt rapide pour la taille du mini-drone et il faut dire les choses comme elles sont : ça en met plein la vue ! Par contre, à une distance trop importante (environ 20 mètres), le drone tombe comme une feuille. Bah oui : portée du Bluetooth LTE 4.0 oblige. On comptera 20 mètres de portée pour le Rolling Spider donc, relativement limité, ce qui en fait d’avantage un drone d’intérieur.

Chargeur et batterie supplémentaire Mini-drone ParrotEnfin, concernant l’autonomie, j’ai été plutôt déçu : moins de 10 minutes avec une charge pleine. Et vu comme on s’amuse à piloter, je peux vous assurer que le temps passe vite ! Heureusement pour mon test, Parrot nous avais fourni une batterie supplémentaire (9,99€ sur Amazon) et une base de recharge (19,99€ sur Amazon)  dont je recommande fortement l’achat. Comptez un temps de charge d’une bonne heure pour un cycle complet. Oui, c’est long.

Rapport qualité/prix

Bon, pour conclure, je dirai tout de même que pour moins de 99€ (vendu seulement 89€ sur Amazon), le Parrot Rolling Spider est une bonne affaire. Maniable, intuitif, il donnera la chance aux non initiés de s’entrainer au pilotage de drone pour un coût réduit. Certes, au détriment, de l’autonomie et d’une portée limité, mais nous avons là un vrai drone quand même, avec ses arguments à faire valoir.

Et quant à mon mot de la fin, je dirai que pour une première expérience de pilotage, le mini-drone Parrot m’a bien éclaté (et les feuilles de ma plante de salon aussi) ! Je recommande l’expérienc eà tous les pilotes amateurs ! Pour les plus confirmés, il faudra sans doute vous tourner vers un Parrot AR Drone…

A propos du testeur

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *