займ без процентов

Vendre sa musique sans Itunes ? Ryan Leslie joue les Renegades et s’y essaye !

Couverture Ryan Leslie

Aujourd’hui, excepté pour certains artistes indépendants qui vendent leurs mixtapes sur des plateformes tel que Bandcamp, la musique se vend principalement via Itunes, ou par un achat du CD en magasin. Mais certains artistes ne sont pas très satisfait de ce qu’il peuvent vraiment en tirer, l’album vendu, il n’y a pas « d’après-vente » avec le client, pas de contact avec l’acheteur. Parmi eux, Ryan Leslie, entrepreneur dans l’âme, essaye de faire bouger les choses.

Qui est Ryan Leslie ?

Ryan LeslieProducteur, musicien, entrepreneur, rappeur et chanteur, à 35 ans Ryan Leslie n’arrête pas une minute et travaille énormément autour de sa passion : la musique. The Black Mozart, c’est le surnom que ses fans lui donne suite à son dernier album Black Mozart, mais c’est aussi justifié. C’est un bosseur qui, dès 19 ans vends des instrus à des chanteurs et des rappeurs, et qui, quelques années plus tard produira des titres pour Beyoncé, Britney Spears, mais aussi Cassie.

Ryan Leslie c’est aussi 4 albums, des singles comme Diamond Girl et Addiction, des débuts en tant que chanteur R&B (2 premiers albums) et maintenant un rappeur qui produit ses albums de A à Z. Mais c’est aussi (et c’est ce qui va nous intéresser le plus ici) quelqu’un qui a une très bonne présence sur le web : blog, MySpace (on en reparle dans la suite de l’article), chaîne YouTube, Facebook, Instagram et Twitter, tous les moyens sont bon et il n’oublie personne. Mais il est plein d’ambition notre Black Mozart, il en veut encore plus !

Être plus proche de ses fans

Une fois son album terminé, et avant de le rendre disponible sur Itunes, Ryan fit une demande particulière : obtenir les adresses mails des acheteurs de ses titres. Malheureusement, et en partie à cause de la protection des données personnelles, Itunes refusa. Alors comment faire pour toucher chaque personne qui s’est procuré l’album, comment leur dire merci, et les prévenir en exclusivité lorsque Ryan se lance dans quelque chose de nouveau ? Les réseaux sociaux ne permettent pas cela, l’info peut se perdre dans les fils d’actualités, voir ne même pas être visible (et là je pense à Facebook qui fait payer la visibilité), donc il fallait trouver un autre moyen.

Avoir 500 000 followers sur Twitter et 100 000 abonnés sur Instagram, c’est bien. Mais je ne sais pas quel follower à acheté mon album, une place de concert, une casquette …

Ryan Leslie pris donc la décision de ne pas vendre son album via Itunes (et sur aucune autre plateforme, ni même physiquement). Une prise de risque assez énorme pour l’artiste mais qui est importante à ses yeux et qui ne le fera donc pas reculer. Il y trouvera aussi un intérêt économique, puisque Itunes prend une commission de 20% sur chaque vente effectuée.  Aujourd’hui, l’album est introuvable.

Vers un nouveau marketing musical ?

RenegadesC’est à partir de cette petite idée que le club #Renegades va ouvrir ses portes. Après vous être inscrit sur www.renegadesnyc.com la somme de 12 $ vous ouvrira l’accès à un réseau privé qui vous permettra dans un premier temps de télécharger l’album Black Mozart (et c’est le seul moyen de l’obtenir légalement), et d’accéder au documentaire qui détaille la création de cet album. Vous allez aussi pouvoir vous procurer des goodies mais, et c’est là ou ça devient intéressant, vous allez pouvoir entrer en contact avec Ryan Leslie, le seul et l’unique, le vrai de vrai. Une fois votre inscription au club #Renegades, vous recevez tout simplement par mail ses coordonnées : adresse mail et numéro de téléphone ! Et enfin, si vous êtes un grand fan et que vous avez 100 $ en poche, vous allez pouvoir assister aux répétitions d’une date de sa tournée, rencontrer Ryan, faire une photo avec lui, et obtenir un autographe. Pourquoi pas réaliser une petite interview rapide avant son concert, il ne dit pas non !

Le concept, c’est de « posséder » la relation avec les fans, ce que ne permet pas vraiment de faire les réseaux sociaux . Si l’un d’entre eux ferme, on perd automatiquement cette relation. Et il en a déjà fait l’expérience avec MySpace grâce auquel il avait monté sa fan base puis à tout perdu quand ce dernier à commencer à couler. Ryan l’expliquait dans une interview : « Je pense que la valeur d’une interaction directe est beaucoup plus grande que celle d’une interaction sur Instagram, Twitter et Facebook, que je considère comme des réseaux-sociaux passifs. »

Ryan Leslie et ses fansCette approche lui permet de bénéficier de l’intérêt personnel et du soutien financier de ses plus grands fans mais pour lui c’est encore plus que ça (et les acheteurs en sont d’ailleurs ravi !). Ses fans peuvent l’appeler, lui envoyer un mail ou un SMS et il répondra lui-même. L’occasion pour lui de discuter avec les personnes qui le supportent et de savoir ce qu’ils apprécient, ce qu’ils attendent de lui, pourquoi ils ont suivi le mouvement, etc …

C’est la relation que j’ai toujours voulu avoir avec les gens qui m’ont permis de réaliser mes rêves.

Une révolution en marche ?

Ryan nous le montre via les réseaux sociaux, ça marche ! Il répond aux mails, aux SMS, au téléphone, il y a des gens aux répétitions et pour le voir en personne, le club #Renegades tourne. Mais est-ce qu’il lui permet de faire autant de ventes que s’il avait utilisé Itunes ? C’est la question qu’il faut se poser. La relation avec ses fans, il peut enfin l’avoir et je pense que c’est ce qui compte le plus pour lui. Malheureusement nous ne pouvons pas savoir combien Ryan à vendu d’accès à son club, le site étant le sien, aucun chiffre n’est donné concernant le nombre de ventes. Il faudra attendre quelques temps, voir comment la carrière de Ryan évolue, s’il se lance dans un nouvel album, dans de nouveaux projets, pour se prononcer sur cette nouvelle alternative.

Pirate BayCe qui est sûr c’est que cela va pouvoir aider dans la lutte contre le téléchargement illégal. En proposant un contenu réellement unique, Ryan pousse à venir chercher l’album sur son site et donc à s’inscrire au club #Renegades. Pour avoir personnellement suivi tout cela d’assez près, l’album Black Mozart n’a pas été disponible sur les plateformes de téléchargement illégal avant 2 ou 3 mois après sa mise à disposition sur le site de Ryan Leslie.

Je pense que c’est une superbe alternative pour les artistes du même calibre que Ryan, mais qui va s’avérer extrêmement compliqué (voir impossible) à mettre en place pour des artistes beaucoup plus importants. L’exemple récent c’est Eminem, avec la sortie de son nouvel album, qui a pris quelques heures de son temps pour répondre aux questions de ses fans sur Facebook, résultat plus de 5000 questions en à peine quelques minutes. Clairement, c’est impossible pour lui de créer une relation beaucoup plus intime avec ses fans, il passerait son temps à décrocher le téléphone et répondre à des mails.

Et vous, que pensez-vous de cette alternative ? Si l’un de vos artistes favoris met ce système en place, est-ce que cela vous poussera à y participer ?

MAJ 25/11/2013 : C’est dans une petite annonce via Facebook que Ryan Leslie révèle le nombre d’adhérent au club #Renegades, et ils sont donc au nombre de 7500, nombre qui ne cesse d’augmenter d’après Ryan. Il précise bien sûr à nouveau l’importance de ce système : « 125K Instagram, 561K Twitter, 404K fb. In the event any of these sites crash, I will always have the most important of all – 7500 active ?#?Renegades? worldwide!! »

A propos de l'auteur

Le web, la musique et le basket ! C’est ce qui anime mes journées et qui me permettra de partager avec vous des news et des articles autour de ces sujets mais aussi à propos de bien d’autres domaines du monde de l’internet. Prêt pour le voyage

1 commentaire



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *