Quelle place pour la communication traditionnelle dans un monde tout digital ?

communication

Fini le tout digital ? La réponse est oui ! Depuis le début des années 2000, de nombreuses entreprises se sont investies dans la création de leur site internet afin de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Ces derniers ont effectivement modifiés leur manière de consommer en valorisant de plus en plus le web. Cependant, pour les entreprises, le seul canal digital n’est parfois pas suffisant. Il peut effectivement être intéressant d’utiliser la communication traditionnelle pour optimiser la manière de communiquer.

La bonne stratégie (web)marketing

Pour toutes les sociétés, il est indispensable de savoir par quels leviers atteindre les clients. Pour cela, il est nécessaire de mettre en place une veille qui consistera à mieux connaitre la cible. Internet reste un levier majeur pour atteindre des clients et des prospects. Il est donc important que ce canal soit maîtrisé.

Pour cela il est nécessaire de mettre en place les actions webmarketing adéquates. Vous pouvez ainsi opter pour des campagnes de mailing, des actions de référencement naturel ou des actions de référencement payant par exemple. L’important ne sera pas de mettre en place ces leviers mais d’analyser les chiffres qui en ressortent. Il est essentiel de les croiser les chiffres pour voir ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Cela sera également le cas pour les actions de communications dites traditionnelles. Vous pouvez par exemple effectuer des campagnes de communication à l’aide de flyers ou en mettant en place un jeux concours. Mais là aussi, il est essentiel d’analyser les retours afin de voir ce qui est bénéfique pour la société.

flyers

Etre au plus prêt des clients

Communiquer c’est répéter. Voici un slogan qui est couramment mis en avant dans les écoles de communication. Et cela est vrai. En effet, c’est en répétant un message qu’il est assimilé. Il est donc indispensable de cibler sa communication pour qu’elle touche un profil précis. Cela optimisera l’impact du message et par conséquent les chances de transformation en passant du statut de prospect à celui de client.

Pour cela plusieurs solutions s’offrent à vous comme par exemple la communication via les objets publicitaires. Ces derniers peuvent permettre d’atteindre facilement votre cible en lui offrant un objet utile et utilisable au quotidien comme des clés USB ou des lunettes de soleil personnalisées. En y apposant votre logo et vos coordonnées vous pourrez ainsi accompagner vos clients et prospects au quotidien. Ces derniers penseront alors automatiquement à vous au quotidien ! Les objets publicitaires sont de plus en plus innovants et plaisant. Il peut être judicieux de penser à eux pour votre communication d’entreprise.

A propos de l'auteur

Amoureux de référencement et passionné par le web en général, je blog et rédige aux quatre coins du web. Je ne mâche pas mes mots mais soyez rassuré, au fond j'ai un coeur de panda !

1 commentaire


  • commenter

    Bonjour et merci pour cet article intéressant, je partage complètement votre avis sur la question.

    J’ajouterai même qu’au dela de la suffisance, il est nécessaire d’analyser si la cible visée est bien utilisatrice des divers canaux digitaux, ce que vous entendez surement par « savoir par quels leviers atteindre les clients ». En effet, certains consommateurs ne sont pas nécessairement des internautes avertis malgré la place que prend aujourd’hui le web dans notre mode de vie.

    Enfin, toute campagne n’est utile que si les retombées sont analysées avec pertinence dans une optique d’amélioration continuelle et de performance. Vous évoquez la veille, j’ajouterai l’analyse poussée des retombées et résultats sur les divers supports. A cet effet, j’avais eu à une époque, recours à une agence (EstimationMedia) spécialisée sur cet aspect des campagnes : l’analyse des retombées des campagnes publicitaires. Ses retours furent pertinents et nous ont justement permis de déterminer à l’époque que nous nous étions trompés de supports pour nos campagnes. En effet, notre cible n’était pas spécialement utilisatrice du web ce que nous n’aurions jamais pensé sans ce retour pointu.

    Bien à vous,

    Antoine Marrut 19 juin 2015 Répondre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *