Droit à l’oubli: Google écope d’une amende de 100 000€

Pouvons nous croire Google ?

La CNIL n’est pas contente et l’a fait savoir devant un tribunal ! Google n’a pas respecté le « droit à l’oubli » pour tous, ce qui lui  valu une condamnation de 100 000€. Certes, une goutte d’eau dans l’océan de trésorerie de Google, mais cette amende aura probablement le mérite de faire bouger les choses… Mais expliquons-nous un peu…

Le droit à l’oubli, c’est ce qui permet en gros à un internaute de se faire oublier de Google et de demander la suppression de toutes ses traces et données en possession du géant de Moutain View. Sur le principe, ça fonctionne et les demandes de déréférencement sont traitées par Google. Seulement voilà, il y a une subtilité: Google n’applique le droit à l’oubli que pour ses sites européens. Donc si vous faisiez vos recherches avec Google.fr, tout va bien, en revanche si vous avez déjà effectué des recherches avec Google.com, toutes vos informations issues de cette extension seront conservées.

Vous vous en doutez, cette subtilité n’a pas échappé à la CNIL qui a saisi la justice. Résultat: une amende de 100 000€ pour Google (ou Alphabet) et peut-être des choses qui vont évoluer dans la gestion du droit à l’oubli. Reste que Google peut encore contester…

A propos de l'auteur

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."

1 commentaire


  • commenter

    Petite amende à l’échelle de google quand même…

    Hugo 30 mars 2016 Répondre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *