Record de distance, de près d’un million de kilomètres entre une planète et son étoile

Des astronomes ont découvert le plus grand système planétaire jamais observé, avec une planète qui navigue si loin de son étoile qu’il faut compter pas loin d’un million d’années pour compléter une orbite, selon une étude publiée dans Monthly Notices de la Royal Astronomical Society.

Nommée 2MASS J2126, la planète était jusqu’à maintenant considérée comme une planète flottante, naviguant sans étoile parente.

Niall Deacon de l’Université de Hertfordshire en Angleterre et principal auteur de l’étude. Lui et son équipe on découvert le plus grand système planétaire situé à 1 million de kilomètres, soit environ 7.000 fois la distance de la Terre au Soleil. Cette orbite devient du même coup, la plus large connue à ce jour.

Selon l’étude, « la planète n’est pas tout à fait aussi solitaire que nous le pensions, mais elle entretient une relation très longue distance » avec son étoile, la planète est estimée entre 11,6 et 15 fois la masse de Jupiter. Il lui faut environ 900.000 années terrestres pour faire le tour de son étoile.

Simon Murphy de l’Australian National University, co-auteur de l’étude c’est posé la question suivante « Mais la question de comment un tel système planétaire s’est formé et a survécu reste ouverte ».

A propos de l'auteur

Dans le cadre de leur formation, WebZeen offre la possibilité à des étudiants d'écrire sur cette plateforme. L'article que vous consultez en est l'un d'entre-eux. N'hésitez pas à donner votre avis sur ce contenu.

31 commentaires


  • commenter

    Distance : 1 million d’année ? Depuis quand les années sont une unité de distance ?

    Flavinero 28 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    une année lumière est une distance … on pourrait s »attendre à ce que pour compléter son orbite autour de son soleil une planète mette un certain temps .. donc des années et non pas des années lumière…

    Cedre 28 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Bourde monumentale dans « près d’un million d’années lumières pour compléter une orbite » ! Une année lumière n’est pas une durée mais une distance (celle que parcourt la lumière en un an). C’est en fait près d’un million d’années terrestres, comme dit plus loin.
    1 million d’années lumières, ce serait 10 fois la taille de notre galaxie…

    Traduction foireuse de l’anglais :
    large -> grand
    relation *à* très grande distance

    Kristof 28 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    le titre: 1million d’annees est une duree de temps ,et pas de distance!
    l’article: 1 million annee lumiaire est une distance, et pas une duree de temps!

    sylvie doume 28 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Bonjour à tous, merci de nous avoir remonté cette petite « bourde » et nous avoir permis de la corriger ! C’est nettement mieux maintenant 🙂

    Bastien 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    @Bastien, non ce n’est pas mieux maintenant… Je ne sais pas si vous êtes mauvais en Anglais (et c’est donc la traduction qui pose problème), ou si vous avez simplement de la peine avec les conversions d’unités, mais une planète ne peut pas être à 1’000’000 années lumières de son étoile dans une galaxie qui mesure 100’000 années lumières de diamètre.
    Les mesures correctes sont :
    – Distance entre la Terre et 2MASS J2126–8140 = environ 100 années lumières
    – Distance entre 2MASS J2126–8140 et son étoile TYC 9486–927–1 = environ un million de millions de kilomètres, soit 7000 fois la distance entre la Terre et le Soleil (6900ua pour être exact)
    – Temps nécessaire à 2MASS J2126–8140 pour compléter une orbite autour de TYC 9486–927–1 = 900 000 ans, soit presque un million d’années
    L’article est incompréhensible, mal formulé et bourré de fautes, supprimez-le ou demandez à quelqu’un de le réécrire pour vous, et changez de carrière.

    Tablard 29 janvier 2016 Répondre


    • commenter

      Et 0+0= la tête à toto. A tes souhaits ! Nos rédacteurs peuvent parfois faire des erreurs, nous nous en excusons.
      C’est corrigé cette fois (du moins j’espère..). Merci « Tablard » pour tes savants calculs !
      Par contre, je vais rester blogueur si tu n’y vois pas d’inconvénients 😉

      Bastien 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    ah non c’est pas mieux !!!

    mille milliards de kilomètres -> 0,1 année-lumière et pas un million d’années lumières !!!!

    Gargahel 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Le titre dit toujours « près d’un million de kilomètres entre une planète et son étoile » alors qu’il s’agit d’un million DE MILLIONS. La distance Mercure-Soleil est de 57’910’000km (cinquante-sept millions neuf cent dix mille kilomètres), alors que Mercure est la planète la plus proche du soleil. Une planète à seulement un million de kilomètres de son étoile serait donc d’un record de proximité!
    De plus la phrase « Niall Deacon de l’Université de Hertfordshire en Angleterre et principal auteur de l’étude. » ne veut rien dire. À moins que vous ne confondiez « et » et « est »? Et les informations dans la suite du paragraphe sont encore et toujours erronées.
    Et tant que vous y êtes, relisez votre dernière phrase où M. Murphy c’est posé la question de la question de comment un tel système s’est formé (sic).
    Ça devient presque embarrassant.

    Tablard 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Dans l’article il est dit que la planète est à 1 million de million de km de son soleil…. Donc pas à 1 million…. Il lui faut par contre près d’un million d’années terrestres pour en faire le tour…

    Loictwm 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Le nombre d’absurdités qui émaillent le titre et le contenu de cet article est tout bonnement impressionnant, même après « correction »…
    Félicitations, on pouvait difficilement faire pire !
    La prochaine fois, prenez un rédacteur qui connait un minimum le sujet, ou abstenez vous d’adresser des sujets sur lesquels vous ne comprenez manifestement absolument rien, merci.

    Carcharodon 29 janvier 2016 Répondre


    • commenter

      Pour nous faire pardonner, nous avons remis le rédacteur entre les mains des extra-terrestres pour qu’ils le corrigent eux-même. Désolé, mais nous n’avions pas le courage de la faire nous-même, nous sommes des gentils 😛

      Bastien 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    quand on sait même pas lire une news scientifique, on s’abstient….
    le titre est faux….y’a deja 300 000 km d’ici à la lune…….alors d’ici au soleil ?…..
    Tristesse du web…..

    Maxfri 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Article un peu foireux!!!

    Distance terre – soleil = 149 600 000 km

    7 x 149 600 000 km = 1 047 200 000 (on est bien loin des 1 millions de km!!!!)

    En conclusion : Revoir toutes les incohérences sur distance (km et/ou années lumière)

    Nicolas 87 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Effectivement, on dirait que même après correction ça vous depasse ces grands espaces 😀

    « Lui et son équipe on découvert le plus grand système planétaire situé à 1 million de kilomètres, soit environ 7.000 fois la distance de la Terre au Soleil.  »

    Ca voudrait dire que la terre est à une distance de 1.000.000km/7000km=142km

    Je peux vous dire que si le soleil etait à 142km je serais bien bronzé ! 😀

    carbonised 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Oups non c’est moi qui n’ai pas compris désolé, je pensais que vous parliez de la distance terre-soleil. C’est confus tout ça.

    carbonised 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    La news est censée etre impressionnante mais je n’y vois rien d’impressionnant. Et rien ne nous dit qu’il n’y a pas une planète cachée qui n’a pas été deetecté comme mercure qui est si petite qu’on ne la verrai pas dans un systeme solaire situé à 7 millard de kilomètres.

    carbonised 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    deja qu’on arrive pas a voir les dizaines de planètes qu’on a pas encore decouvert dans notre propre systeme… J’ai apris recement que pluton n’etait qu’a la moitié du systeme solaire. Ca signifie qu’il y a encore du monde potentiel derrière.

    carbonised 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Y’a des fois il vaudrait mieux ne pas faire d’article quand on ne comprend rien….
    Tout est faux, archi-faux!
    Pour vous faire pardonner, effacez l’article, ça sera mieux….
    Terre-Soleil: 1UA≈8 minutes-lumière≈150000000km.
    Une planète à 1000000km de son étoile, ça serait un record… de proximité…

    Tagel 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Le titre n’est toujours pas correct. 1 million de km, c’est très faible !

    Philou 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    il faudrait veiller à ce qu’on raconte dans un article. La distance est :
    A. Un Million de kilomètre
    B. Un Million d’année
    C. Un Million d’année-lumière
    D. Un Million d’Obi-Wan Kenobi

    Ca fait une sacrée différence !!!! Soit on sait et on dit, soit on s’abstient!

    Malakay 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Apparement ça serait un étudiant qui a écrit cet article (c’est ce qui est dit en dessous de « A propos de l’auteur ». Ce qui explique toutes les erreurs de cet article. N’empêche que vu les erreurs (qui y sont toujours pour info), ça ne doit pas être un étudiant en physique ou astronomie qui l’a écrit, tellement c’est gros. Donc effectivement, vaudrait mieux ne pas publier un article quand on ne maîtrise pas le sujet !
    Je vais pas tout reprendre mais déjà le titre est faux. Du Soleil à la Terre il y a déjà 150 M de km alors dire que 1M de km est un record de distance entre une étoile à sa planète est bien absurde. Surtout que c’est bien marqué dans le texte (7000 fois la distance Soleil Terre) donc c’est tout simple ça fait 1050 milliards de km (ou 1 million de million comme il l’a été dit dans les com).
    C’est effectivement assez incroyable une telle distance!!! En comparaison, Pluton est situé à 6 milliards de km du soleil.

    Matt 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    (…) situé à 1 million de kilomètres, soit environ 7.000 fois la distance de la Terre au Soleil (…)
    –> autrement dit la distance terre -soleil
    est donc à 1 000 000 Km divisé par 7000 = 143 Km – je me disait bien qui faisait chaud cet hiver – rien avoir avec leur soit disant effet de serre…

    Iced 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Je compren pas cet acharnement moi j’ai trouvé ça super! Merci

    Chinchilla42 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Bonjour,
    Désolé d’en remettre une couche! le mieux serait de faire relire l’article a une personne qui pourrait donner a l’auteur un petit cours d’astronomie niveau CM2. C’est pas grave de ne pas savoir, ce qui est dommage c’est d’écrire sur un sujet qu’on ne connais pas sans se renseigné! (mais bon c’est le lot de nos hommes politiques)
    Alors retirez le , réécrivez et on sera heureux de vous féliciter!!

    naavigateur 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    C’est 1 milliard de kilomètre pas 1 million.

    Djazz976 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    la distance entre les deux astres est de mille milliards de kilomètres. c’est autre chose qu’un pauvre petit million de kilometre !!!!!!!!

    c’est quand même pas dur de recouper les infos non ? mon cher Bastien, j’espère que vous n’êtes pas dans une filiaire scientifique !

    Gargahel 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Qui peut m’expliquer la question de Simon Murphy de l’Australian National University?

    Nicolas 87 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    Symptôme navrant de notre époque : n’importe qui balance des chiffres sans vérifier que l’information donnée est correcte.
    Résultat : une impression d’un total manque de sérieux, et d’une ignorance grave du sujet sur lequel on est censés informer.

    Olivier P 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    bonjour et nibiru dans tout cela ? ce que l ont voit aux télescope est illusoire fictif non réel , c est un monde qui ne nous appartient pas , de plus quand ont croit voire une soit disant étoile c est en faites une galaxie , il y a des soleils qui ont la taille d ‘ une galaxie , de plus il y a eut plusieurs bing bang dans l univers infinie , aux dela de l ‘ éternité il y a la source de vie , qui ne sera jamais atteinte , jamais , c est une certitude , quand a NIBIRU ce n ‘ est ni une étoile naine ou brune , ni une planète c est rien de ce que les soit disant savant croit , c ‘ est tout simplement des entités spirituelle qui navigue a travers l espace temps , des archanges , leur mission avertir et purifié les lieux malsains qu ‘ il a dans les univers , en ce moment elle est a proximité du soleil , elle fera sont apparrition d ici peut quand il y aura le cahos total la toisiéme guerre mondiale , mais avant ce signe lil y aura dabord l ‘ éffondrement total du monde financier mondial ensuite viendra Harmageidon…………………..

    UMABEL 29 janvier 2016 Répondre


  • commenter

    T’en as trop pris, Gros!

    Tagel 2 février 2016 Répondre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *