Une boutique physique doit-elle se lancer dans le e-commerce ?

Une étude réalisée par Xerfi estime que le e-commerce est en nette progression en France chaque année et que les ventes feraient un bond de 60 % d’ici 2020. Cette progression annonce-t-elle la mort de la boutique physique et du petit commerce de proximité ?

Le commerce physique au beau fixe

Non, bien au contraire, le commerce physique se porte toujours plutôt bien, le consommateur ayant l’habitude d’acheter en magasin traditionnel, plus confiant dans cet univers qui lui est familier. Toujours d’après cette étude, l’achat en magasin représenterait encore 90 % du chiffre d’affaires du commerce de détail. Cependant, il est essentiel pour les boutiques physiques de s’adapter à l’ère du Web 2.0 et aux comportements évolutifs du consommateur en adoptant une stratégie cross canal et donc en créant une e-boutique ou un site vitrine sur le Web. Il est par ailleurs aujourd’hui très simple, même pour les petites boutiques indépendantes, de créer un site e-commerce professionnel via des hébergeurs tels que 1&1 par exemple.

La stratégie cross canal représentée sous forme de graphique par Économie Numérique :

Image11

Pure player vs click and mortar vs brick and mortar

Amazon, Cdiscount, VentePrivée, Rue du Commerce ou encore Sarenza et Promovacances font partie des plus gros pure player du Net : faute d’avoir une boutique physique ils sont omniprésents sur la toile. Ce modèle commercial challenge les magasins traditionnels mais connaît aussi ses limites. L’étude de l’IFOP/Bonial (ci-dessous) révèle par exemple que 66 % des Français estiment qu’il existerait beaucoup trop de sites de vente en ligne et 38 % contestent une certaine confusion dans les prix.

Au contraire, le brick and mortar représente la boutique physique, avec pignon sur rue. Selon l’infographie réalisée par l’IFOP/Bonial, elle resterait chère dans le cœur des Français, notamment pour la qualité de son service client et la confiance accordée quant à l’achat. Il lui manque simplement l’effet d’immédiateté et les stocks quasi illimités d’un commerce en ligne.

Les dénommés click and mortar sont un mix des brick and mortar et des pure player. Ils représentent les magasins traditionnels qui possèdent également leur site e-commerce. C’est le cas par exemple des grandes chaînes de distribution ou des grandes marques de vêtements et de luxe. Il s’agit aujourd’hui d’un modèle de commerce idéal, car le consommateur peut choisir en toute liberté sa manière d’acheter (en magasin ou en ligne) et ses moyens de paiement. Ce phénomène contribue également à développer la grande tendance du web-to store-qui consiste à visualiser des produits sur le Net avant de les acheter en magasin.

23493217_15
A propos de l'auteur

Intéressé par tout ce qui a rapport à l'internet, de la conception d'un site web aux dernières nouveautés technologiques, mon but est de rédiger des articles pour échanger avec vous mon nouveau point de vue sur des sujets diversifiés et vous proposer de l'information, toujours en respect avec la thématique de Webzeen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *