займ без процентов

Google deviendra-t-il notre médecin à tous dans le futur ?

Des nanotechnologies chez Google

Après avoir affiché ses intentions de laisser son empreinte dans le monde de l’automobile avec la Google Car, ou encore dans celui de la livraison avec ses drones, Google entend bien investir désormais celui de la santé. Et pas de n’importe quelle manière : en devenant le docteur personnel de chacun d’entre nous. Lourde tâche.

« Détecter les pathologies avant même l’apparition des premiers symptômes »

Oui, Google saura tout de vous dans un avenir proche. D’ailleurs, il en sait déjà beaucoup, c’est même une grande partie de son business model. Mais comme toute entreprise qui se respecte, elle en veut toujours plus. Prochaine étape : connaître ce qui se passe au plus profond de vous même pour être capable de détecter le moindre dysfonctionnement dans votre corps avant même l’apparition des premiers symptôme.

Comment ? Et bien grâce à l’utilisation des nanotechnologies. Suite à l’ingestion d’une gélule, de minuscules capteurs connectés nanoscopiques (1 milliardième de mètre pour vous donner une idée) circuleront dans votre corps en se fixant sur vos cellules sanguines. Des informations seront alors envoyées en temps réel vers un terminal lui aussi connecté (votre Smartphone par exemple) qui sera capable de vous diagnostiquer intégralement de A à Z et de vous pousser des alertes si besoin afin d’être capable de traiter au plus tôt les maladies. Google parle même de cellules cancéreuses, tumeurs, ainsi que la détection des premiers signes d’AVC, soit des cas où il serait particulièrement intéressant d’anticiper au plus tôt pour pouvoir guérir.

Ces nanoparticules sont en moment même étudiées très sérieusement par Google X, le laboratoire de Google qui travaille sur les technologies de rupture, ou technologies révolutionnaires. Google X est d’ailleurs à l’origine des Google Glass et de la Google Car, par exemple.

Larry Page, l’un des deux fondateurs de Google a même annoncé cette semaine se détacher de ses fonctions opérationnelles chez Google concernant les produit principaux de la société pour se concentrer sur les enjeux stratégiques à moyen et long terme. Autrement dit, il va suivre de très près les projets sous la coupe de Google X… Concernant les nanotechnologies, il se pourrait même qu’elles fassent leur apparition d’ici une dizaine d’années.

Google Fit, une application pour surveiller sa santé en temps réel

Cette semaine, Google a lancé sa première application résolument orientée santé, connue sous le nom de Google Fit et disponible sur le Play Store. A l’heure où le « quantified self » (la mesure de soi) est en pleine explosion avec l’essor des Wearable Technologies, Google Fit trouvera sans problème sa place dans la jungle des applications de suivi d’activité. Apple d’ailleurs lui aussi lancé un produit similaire il y a quelques semaine HeathKit avec sa mise à jour iOS8.

En gros, Google Fit sera capable de remonter et d’analyser toutes les informations physiques que votre smartphone peut remonter sur vous. Compteur de pas, calories, sommeil, … Bref, rien de bien transcendant jusqu’ici. On monte d’un cran avec l’API mise à disposition des développeurs, permettant à n’importe quelle autres application de synchroniser ses informations avec Google Fit. Enfin, Google l’annonce : tous les accessoires connectés basés sur la santé ou le « quantified self » seront compatibles à terme à l’application Google Fit.

Bref, une nouveauté qui vous permettra déjà de monitorer en temps réel votre activité et de suivre une petite partie de votre état de santé. Mais je vous le dis, nous n’en sommes qu’aux prémices d’un marché au potentiel tout simplement énorme. Imaginez d’ici 10 ans, votre smartphone qui vous pousse automatiquement une ordonnance de docteur Google, tout en commandant en ligne vos médicaments, en payant avec compte bancaire et en déclenchant automatiquement le remboursement par la sécurité sociale ? Bien évidemment, sans oublier que votre traitement sera livré par drone dans les 30 minutes qui suivent la notification selon laquelle vous allez être malade…

Un truc de dingue, vous ne trouvez pas ? Et pourtant, tellement réaliste et plausible que les géants de l’innovation y travaillent déjà… Et pour le mot de la fin:

« Selon une étude PWC, le marché de la santé connectée devrait représenter 26,5 milliards de dollars en 2017 »

Rien que ça.

A propos de l'auteur

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."

1 commentaire


  • commenter

    Google ne va pas cesser de nous impressionner aprés le marché de la recherche des données c’est celui de la recherche médical qu’il vise.je me demande bien si on croisait les deux peut être que ça donnerait des diagnostique sur notre état de santé en fonction de ce que l’on recherche.Cela corroborai le fait que l’on aime à dire que nous ne sommes que ce que nous pensons

    douala 5 novembre 2014 Répondre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *