займ без процентов

Microsoft veut une ferme de serveurs sous marine !

Microsoft veut une ferme de serveur sous-marine

Le groupe informatique américain Microsoft envisage d’installer des centres de données dans l’océan, dans le cadre d’un nouveau projet dévoilé lundi.

Microsoft fait valoir que la moitié de la population mondiale vit à moins de 200 kilomètres d’une côte, et qu’un centre de données sous-marin pourrait en outre fonctionner avec l’énergie des vagues ou des marées, tandis que les fraîches températures sous-marine assureraient un refroidissement automatique. Un centre de données représente généralement une puissance informatique et un dégagement de chaleur correspondant à des centaines voire des milliers d’ordinateurs.

L’idée de départ a émané de Sean James, un spécialiste des centres de données chez Microsoft qui avait auparavant travaillé pendant trois ans sur des sous-marins pour la marine américaine. « J’avais vu comment on peut mettre de l’électronique sophistiquée sous l’eau, et la garder protégée de l’eau salée », a-t-il commenté sur le blog de Microsoft.

Le projet dévoilé lundi, baptisé Natick, cherche désormais à déterminer la faisabilité de potentiels centres de données sous-marins. Après un premier essai plutôt encourageant avec un container de 17 tonnes et d’environ trois mètres sur deux contenait un mini centre de données avec une puissance informatique égale à environ 300 ordinateurs de bureau, l’équipe du projet travaille désormais sur l’étape suivante: un container quatre fois plus grand que le premier et contenant 20 fois plus de puissance informatique, qui resterait cette fois dans l’eau au moins un an et utiliserait une source d’énergie renouvelable tirée de l’océan.

A terme, l’idée serait de garder les centres de données Natick sous l’eau jusqu’à cinq ans. Les ordinateurs à l’intérieur seraient alors changés, et le container à nouveau immergé pour une durée similaire. Et même si le projet Natick ne débouche jamais sur des déploiements à grande échelle dans l’océan, le groupe estime qu’il apportera des enseignements pour une gestion plus efficace et plus économe de tous ses centres de données, y compris sur terre.

© AFP

A propos de l'auteur

Dans le cadre de leur formation, WebZeen offre la possibilité à des étudiants d'écrire sur cette plateforme. L'article que vous consultez en est l'un d'entre-eux. N'hésitez pas à donner votre avis sur ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *