займ без процентов

Un brevet Apple dévoile un MacBook sans clavier

Un brevet pour la Macbook sans clavier

Et si les prochaines générations de MacBook étaient encore plus fins en raison de l’absence de clavier ? C’est en tous cas ce que laisse croire le dernier brevet publié par Apple, affichant des MacBook sans clavier… ou plus précisément: sans clavier physique…

Car oui, à en croire le document, un clavier tactile viendrait remplacer les claviers actuels. Fini donc les vraies touches que l’on enfonce, l’avenir du clavier est peut-être au tout tactile, avec en prime des capteurs de pression (oui, à l’instar de ForceTouch, la même technologie d’Apple) qui permettraient d’effectuer bien plus d’actions qu’avec un simple clavier.

« OK, continues comme ça, tu commences à m’intéresser »… Mouais, c’est bien beau, mais moi, je n’ai pas forcément envie de me retrouver avec un clavier sans la sensation des touches que l’on enfonce quand même ! Peur de perdre ma dextérité d’écriture quoi… Mais heureusement et comme toujours, Apple s’affiche encore une fois en maître de l’expérience utilisateur et semble avoir pensé à tout: ce clavier futuriste intégrerait un retour haptique des touches. Si vous ne savez pas ce que c’est, imaginez-vous simplement que les touches renverraient comme des micro-vibrations à l’instar de celles que vous avez sur votre téléphone lorsque vous avez activé le renvoi tactile, mais en mieux ! Car oui, la technologie haptique permettra vraiment de simuler une touche enfoncée…

Bref,  hâte de tester, même s’il y a encore un monde avant de voir débarquer la technologie sur le marché ! Et avec ce type de clavier, en plus de gagner de la place pour rendre le MacBook encore plus fin, on peut très bien s’imaginer une batterie plus grande…

A propos de l'auteur

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *