займ без процентов

Le « Bot Store » de Facebook avec Messenger : nouvelle ère ?

Facebook va lancer un "Bot Store" sur Messenger

Facebook s’apprête à devenir une plateforme de téléchargement d’applications, au travers de son futur service Bot Store au sein de sa messagerie Messenger : Une nouveauté made in Facebook !

Facebook devrait officialiser prochainement son « Bot Store »,

Une offre permettant aux utilisateurs de Messenger (l’application de messagerie instantanée de Facebook) de chatter avec des bots conçus par des marques ou des services. On pourrait ainsi leur acheter des objets ou leur demander des renseignements directement, en dialoguant avec eux.

« Les messageries seront pensées comme les prochains navigateurs, les bots seront les nouveaux sites Internet. C’est le début d’un nouvel Internet ». Voilà comment Ted Livingston, fondateur de l’application de messagerie Kik, décrit l’arrivée des « bots » dans les messageries instantanées. Prochainement, Facebook devrait présenter lors de sa conférence F8, un « Bot Store » que certains estiment encore plus révolutionnaire que l’App Store lancé il y a bientôt huit ans par Apple et depuis copié par tous.

Le principe :

Diverses marques pourront proposer au sein de Messenger leur propre robot logiciel, destiné à interagir avec leurs clients. On pourra par exemple demander au bot d’une compagnie aérienne des informations sur un vol pour acheter un billet ou à celui d’une banque de faire un virement. Merci Facebook

Le but :

Simplifier l’interaction avec les services en ligne avec un échange direct et instantané.

Facebook Platform messenger va lancer un "Bot Store" : L'exemple du baseball

Facebook Platform messenger va lancer un « Bot Store » : L’exemple du baseball

Combien :

Plus de 800 millions d’utilisateurs touchés d’un coup.

Ce genre d’interaction par messagerie pourrait d’ailleurs toucher d’autres secteurs que celui du commerce ou des services. En février 2016, le site américain d’information Quartz dévoilait sa nouvelle application conçue comme une messagerie. Finie la liste d’articles à consulter, un bot propose désormais les titres d’actualités, l’utilisateur n’a plus qu’à dialoguer avec le bot, pour que ce dernier lui résume les informations essentielles. Eventuellement, un lien est proposé vers l’article complet pour ceux qui veulent creuser un peu plus le sujet. 

Facebook revolutionne le monde du web avec Messenger

Facebook revolutionne le monde du web avec Messenger

Facebook va-t-il révolutionner Internet encore une fois ? :

Pratique, mais pourquoi aussi révolutionnaire ? Car si Facebook confirme son Bot Store dans quelques semaines, ce seront 800 millions d’utilisateurs actifs de sa messagerie qui seront touchés d’un seul coup ; soit plus que le nombre total d’iPhone vendus depuis son lancement. Quand l’App Store a été lancé, seulement 6 millions de personnes possédaient un smartphone d’Apple, explique TechCrunch. Le Bot Store toucherait donc plus de 100 fois plus d’utilisateurs à son lancement que l’App Store en 2008. Plusieurs applications de messagerie ont déjà franchi le pas : Kik, Slack, Telegram et, certainement la plus évoluée, WeChat, dont la version chinoise permet déjà de commander un taxi ou un repas.

WeChat a déjà lancé l’idée, c’est maintenant Facebook qui va donner un nouvel élan au Web.

Le développement de l’intelligence artificielle devrait en outre, permettre d’améliorer considérablement les Bots dans les années à venir. Le réseau social a donc toutes les cartes en main pour révolutionner les usages du web.

Facebook Platform messenger va lancer un "Bot Store"

Facebook Platform messenger va lancer un « Bot Store »

Pour qui :

Toutes les entreprises du monde vont forcément trouver ce nouveau système très intéressant car il simplifie considérablement la démarche des achats, ce qui induit immanquablement un taux de conversion nettement plus élevé que les applications traditionnelles, une démonstration d’efficacité et de proximité avec les clients.

C’est la réponse de Facebook à Siri d’Apple, Google Now et Cortana de Microsoft, mais c’est la seule à utiliser l’interface d’une messagerie pour interagir avec l’utilisateur. Et si Facebook avait trouvé le meilleur moyen de s’adresser à une intelligence artificielle ?

Affaire à suivre…

A propos de l'auteur

Dans le cadre de leur formation, WebZeen offre la possibilité à des étudiants d'écrire sur cette plateforme. L'article que vous consultez en est l'un d'entre-eux. N'hésitez pas à donner votre avis sur ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *