Ohlala: après les taxis, voici le « Uber » de la prostitution

Ohlala, le Uber du Sexe

A mi-chemin entre Tinder et Uber, Ohlala est la nouvelle application mobile qui fait parler d’elle… Et pour cause, elle permet de géolocaliser autour de vous les jeunes femmes prêtes à monnayer leurs services, qu’il s’agisse d’une simple compagnie pour une soirée ou d’une partie de jambes en l’air déchaînée à l’arrière d’une voiture. Une application qui va à coup sûr faire parler d’elle dans les semaines à venir, au plein cœur de la polémique d’Ashley Madison et peu après les manifestations envers Uber…

L’uberisation de la prostitution

Je ne devrais pas dire « prostitution » d’ailleurs, pour être précis. Les fondateurs de Ohlala, Pia Victoria Poppenreiter et Torsten Stüber, préfèrent définir leur concept comme un service de location d’escort girls nouvelle génération:

« Ce qui se passe en privé entre les utilisateurs d’Ohlala ne regardent qu’eux. Quoi que ces deux personnes veulent faire, c’est une affaire privée qui doit être convenue dans le chat avant la rencontre »

Oui, un moyen comme un autre de faire passer le service comme un simple « site de rencontre »… Toujours est-il que pour l’instant, Ohlala ne risquerait pas de voir le jour en France. Si l’application est légale en Allemagne du fait de la politique du pays sur le sujet de la monétisation du sexe, ça sera bien plus compliqué au sein de l’hexagone. Quoique, certains sites ont déjà vu le jour, comme le très polémique SugarDaddy par exemple…

Le sujet n’a pas finit de faire parler de lui, je vous le dis…

Via: BFM business

A propos de l'auteur

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *