займ без процентов

Vers la disparition de la liseuse numérique ?

Après être devenues une porte d’entrée permettant au grand public de découvrir le livre numérique, il semble que l’avenir des liseuses numériques et autres e-book readers soit de plus en plus incertain. Par le terme « liseuse numérique », j’entends par ce terme, les appareils du type Amazon Kindle et autres liseuses Kobo dotées d’un écran à technologie e-ink.

Pourtant, les liseuses numériques présentent de nombreux avantages pour leurs utilisateurs et les technologies qu’elles embarquent continuent à s’améliorer.

En effet, nous avons eu l’occasion de voir nos liseuses numériques se doter d’écrans tactiles, d’écrans rétroéclairés et plus récemment,  PocketBook avait annoncé l’arrivée prochaine des liseuses numériques avec écran couleur. (Voir notre article de Novembre 2012 sur ce sujet)

A la fin de cet article du mois de Novembre, je vous avais fait part de ma vision sur l’avenir plus qu’incertain de la liseuse numérique, notamment en raison de la concurrence des tablettes sur ce marché. Il semble bien que cette vision puisse s’avérer exacte (ouf !) comme tend à confirmer la récente étude publiée par le cabinet de prospective marketing IHS iSuppli.

Cette étude nous indique qu’après une croissance fulgurante au cours des dernières années, le marché de la liseuse numérique se destine maintenant vers un déclin qualifié de « précipité et alarmant ». La raison de ce déclin n’est autre que les tablettes numériques de type iPad ou Amazon Kindle Fire (pour ne citer qu’eux…), viennent cannibaliser les ventes de liseuses numériques de façon impressionnante !

Les chiffres donnés par cette étude en disent long sur la situation des liseuses numériques qui, inconnues aux yeux des consommateurs avant 2006, ont connu une hausse des ventes fulgurante les années suivantes :

  • Entre 2008 et 2010, les ventes de liseuses numériques sont passées de 1 millions d’exemplaires à plus de 10 millions
  • En 2011, les liseuses numériques atteignent leur apogée avec plus de 23 millions d’exemplaires vendus.
  • En 2012, les ventes dégringolent pour revenir à 14.9 millions d’exemplaires vendus. Soit une baisse des ventes de l’ordre de 36% entre 2011 et 2012.
  • En 2013, le cabinet prévoit une baisse de l’ordre de 27% des ventes de liseuses numériques pour atteindre un peu moins de 11 millions d’exemplaires vendus
  • D’ici 2016, le cabinet annonce qu’un peu plus de 7 millions de liseuses numériques seront vendues à travers le monde. Ce qui est tout de même moins que le tiers des ventes de 2011.

De ces chiffres, nous pouvons donc retrouver les différentes phases du cycle de vie d’un produit (Lancement, croissance, maturité, déclin). Ce cycle de vie a cependant été fortement accéléré en raison de la concurrence des tablettes numériques et voici pourquoi selon moi.

  • La communication a été beaucoup plus forte sur les tablettes que pour les liseuses numérique et cela a eu un fort impact sur les ventes. En 2012, on parle de plus de 120 millions d’exemplaires de tablettes numériques vendues contre moins de 15 millions de liseuses numériques.
  • Les fonctionnalités de la liseuse numérique sont beaucoup plus limitées que celles de la tablette numérique.
  • Le coût des liseuses numériques reste relativement élevé en comparaison de ceux pratiqués sur les tablettes qui tendent à fortement baisser. Il n’est pas rare de trouver des tablettes numériques à moins de 100 euros aujourd’hui.
  • La sortie de tablette à écrans plus petits 7 voire 8 pouces permet à cet objet de venir concurrencer l’encombrement moindre de la liseuse tout en conservant l’ensemble des fonctionnalités de la tablette.

Alors, bien que la liseuse numérique possède d’atouts indéniables (confort de lecture, autonomie, encombrement moindre), je pense que les consommateurs sont prêts à passer au-dessus de ces avantages pour s’orienter vers une tablette aux fonctionnalités avancées et qui reste un objet plus « qualitatif » (C’est un avis personnel et totalement subjectif).

Cependant, il ne faut pas oublier que la lecture de livre numériques se fait autant chez soi que dans les transports en commun ou encore en vacances. Et s’il y a bien un point que les tablettes doivent améliorer c’est la lisibilité de leur écran à l’extérieur.

De plus, le marché du livre numérique est actuellement en forte croissance et je pense qu’il y a une réelle opportunité pour les fabricants de proposer une tablette qui reprendrait les points suivants :

  • Ecran couleur avec une bonne résolution et une réelle lisibilité en plein soleil
  • Autonomie convenable : 10 heures minimum d’utilisation me semble un bon début
  • Présence d’un magasin d’applications de type App Store ou Google Play
  • « Tout terrain », la liseuse est vouée à être utilisée et transportée tout au long de la journée, elle doit résister aux chocs et traitée contre les rayures d’un sac ou autre.
  • Compatible avec les formats standards de livres numériques (ePub, PDF…)
  • Proposée à un prix compris entre 70 à 80 euros.

Ces derniers points sont bien évidemment un avis et une projection personnelle, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques et de vos idées sur ce sujet via les commentaires.

Source de l’étude : iSuppli.com

A propos de l'auteur

Consultant et Chef de Projet Web, je suis aussi Co-Fondateur de WebZeen et créateur du Collectif de Freelances Doogether. Passionné par le WebMarketing, le référencement naturel, les réseaux sociaux et la mobilité, mon objectif au fil de mes articles sera de vous présenter mon point de vue et d'échanger avec vous sur ces différents sujets. Bonne lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *