Baisse de trafic : Google est-il en train de s’approprier nos internautes ?

Google est-il responsable de notre baisse de trafic ?

Depuis quelques temps, je m’interroge au sujet des baisses de trafic subies par l’ensemble de la sphère internet. Même si tous les sites ne sont pas concernés, il est indéniable que la majorité des analyses tendent vers une baisse… Le secteur du High-tech est particulièrement touché, pour cause, WebZeen en fait partie, d’où mon intérêt pour la question.

Cet article, issu de ma réflexion personnelle sur le sujet, intervient dans la suite logique de la mise en place de Penguin 2.0 par Google. Même si je doute fort que cet algorithme soit la cause unique de tous nos soucis, l’article suivant m’a donné envie de réagir : La grande claque générale sur les blogs high tech : grosse baisse de trafic.

À travers son article, Cocktail Web relève qu’en moyenne, les sites d’actualité Web et High-Tech ont vu leur fréquentation baisser de 30 à 40% en moyenne sur le deux derniers mois. La question soulevée par cette analyse est la suivante :

Si l’ensemble des sites, même les plus importants, voient leur visiteurs fuir : mais où passe donc tout le trafic perdu ??!

Etant donné que j’ai ma petite idée sur la question, je vais, à travers cet article, essayer d’apporter ma contribution au sujet. N’hésitez pas vous aussi à donner votre avis en commentaire pour faire avancer le débat et tenter de décrypter ne serait-ce qu’une infime partie de la stratégie de Google ! J’ai personnellement relevé 3 facteurs de baisse de trafic pour expliquer cette situation. Place aux explications…

Le contexte : Google Penguin et une période creuse

L'impact de Google penguin 2.0 difficilement mesurableThierry Roget l’explique très bien dans son analyse : les mois d’avril et Mai 2013 n’ont certainement pas été propices au Web. Nombreux jours fériés, ponts, retours des beaux jours (hum…), … Ajoutez à cela les périodes d’examens et de révision touchant notre cœur de cible, difficile de forcer la main à nos internautes pour nous lire.

Face à ça, Google est lui aussi venu apporter son grain de sel avec le lancement de sa MAJ de Google Penguin fin Mai 2013. Pour le moment, il reste encore difficile de juger de l’ampleur de l’impact de Penguin mais d’après les premiers retours, les principaux sites sites touchés sont ceux ayant un netlinking trop « insistant » aux yeux de Google. La MAJ contribue à coup sûr à la baisse générale ressentie mais à mon sens, le vrai problème n’est pas là…

Je pense que la firme de Mountain View voit bien plus loin pour son moteur de recherche…

Google Images : la mise à jour de trop

Je ne m’attarderai pas trop sur ce point, étant donné que j’ai déjà rédigé un article dessus il y a quelques mois (même si à l’époque, je m’en inquiétais un peu moins 😉 ). Vous trouverez mon article sur la nouvelle version de Google Images ici.

Peut-être avez vous remarqué le changement apparu récemment dans de Google Images ? En apparence, il ne s’agirait que d’un simple changement d’interface… En réalité, le fait est que d’un site internet à l’autre, cette MAJ peut affecter grandement le trafic ! Surtout si les sites en questions fonctionnent avec beaucoup de visuels. Pour résumer, Google a mis en place un système permettant d’accéder aux images en grand format sans avoir à passer par le site internet qui l’héberge…

Un autre facteur de baisse de trafic, sans aucun doute. Les visites issues de Google Images sont marquées comme (not set) dans Google Analytics, avez-vous remarqué une baisse sur cette source de trafic ? Faites-nous part de votre expérience !

Google Knowledge Graph : l’accès à l’information sans accès aux sites internet

Vous avez peut-être déjà entendu parler du Google Knowledge Graph, d’abord apparu aux USA avant de débarquer en France l’année dernière. Pour faire simple, c’est le nouvel encart qui apparaît à droite dans les pages de résultats Google si vous recherchez une entreprise, une personnalité, un lieu, … Cet encadré résume toutes les informations principales pour répondre directement à votre recherche d’informations. Une petite vidéo devrait vous en apprendre un peu plus :

Mais revenons-en à nos moutons : quel rapport avec la perte de visiteurs ? Vous ne voyez toujours pas ? Vraiment ? 🙂

Hé bien d’un point de vue utilisateur, ce système peut sembler ultra-efficace pour répondre au plus vite à une demande d’information. Mais le problème reste le même qu’avec Google Images, les accès aux sites internet se voient fortement diminués, entraînant une inévitable baisse de trafic… Et avec une base de données du Knowledge Graph qui s’enrichit en permanence, ce n’est pas prêt de s’améliorer pour nous…

 

J’en viens enfin à la conclusion de mon article : avec toutes ces stratégies déployées simultanément, Google ne va-t-il pas s’approprier la majorité de notre trafic en conservant les internautes sur son moteur de recherche ?

Même si le début de ma réflexion porte sur une période donnée pour expliquer la baisse de trafic générale ressentie, je pense qu’il est intéressant de s’interroger sur le futur de la recherche via Google. Si vous avez d’autres idées sur le sujet ou si vous souhaitez réagir sur un autre point, je vous invite à commenter ce billet. Je me ferai une joie de vous répondre et je trouve que le débat mérité d’être lancé !

A propos de l'auteur

"Co-fondateur de WebZeen et consultant en Digital Commerce, je suis avant tout un passionné du Web et nouvelles technologies. Ultra-connecté, un peu Geek et toujours à l'affût de l'actu Digitale, je partage News et réflexions personnelles sur WebZeen à mes heures perdues."

5 commentaires


  • commenter

    Hello, je pense qu’il y a un peu de tout. mais le grand vilain, c’est la dernière mise à jour de l’algo de gooogle. Sinon la baisse n’aurait pas été aussi brutale.

    Côté google image, il y a belle lurette que je n’ai plus de trafic via google image.

    La solution pour moi, c’est youtube sur le long terme. Adieu les écrits!

    Thierry 14 juin 2013 Répondre


    • commenter

      C’est vrai que la baisse de trafic à été assez brutale de notre côté aussi.

      Sur le long terme il est clair que tous les éléments réunis vont finir par nous causer du tort, à nous, éditeurs…

      Concernant YouTube, le format vidéo est clairement plus attractif que le texte ou les images. En revanche, ça peut poser des problématiques de référencement. Et encore une fois, ce n’est toujours pas ça qui va nous aider à faire venir nos visiteurs…

      Merci pour ton commentaire Thierry, et à bientôt sur ton blog 😉 !

      Bastien 17 juin 2013 Répondre


  • commenter

    Je suis tout à fait d’accord avec toi sur les motivations de Google, et ça va aller en empirant: les microdata ne feront que transférer toujours plus de connaissance des éditeurs aux moteurs de recherche. On peut aussi penser à Google Now sur mobile, qui se propose de nous servir directement l’information dont on a besoin sans qu’on ait à quitter l’univers Google pour aller s’aventurer sur d’autres sites.

    Et ils vont certainement nous sortir leur version des Yandex Islands (http://beta.yandex.com/), pour que même nos achats se fassent sur leurs SERPs.

    Kaféine 17 juin 2013 Répondre


    • commenter

      Bien vu pour Google Now, j’aurai pu en faire également une section dans cet article !

      Je ne connaissais pas les Yandex Islands, je vais me pencher un peu plus sur le sujet. En revanche, si la solution voit le jour chez Google, ça risque de faire l’objet d’un lourd débat avec les e-commerçants !

      Merci pour votre commentaire et à bientôt sur WebZeen !

      Bastien 17 juin 2013 Répondre


    • commenter

      Réponse très pertinente Kaféine, et qui fait un peu peur en même temps. Je me renseignais un petit peu sur les pertes de trafic possibles sur cette année 2013. Je sais que le positionnement sur les pages de résultats ont partie du phénomène, bien sûr. Mais je cherchais d’autres modifications chez Google qui seraient des facteurs moindres de perte accumulée. Je trouve effectivement le knowledge graph de Google assez pratique, mais à bien y réfléchir, c’est effectivement, dans la plupart des cas, un vol pur et simple du trafic de Wikipédia. Si vous cherchez quelque chose de pointu sur un article Wiki, il y a beaucoup de chances que vous deviez vous rendre sur le site. Mais chercher par exemple la taille d’un basketteur, c’est désormais Google qui vous le dit, avec l’agrégation des contenus Wiki. C’est autant de difficultés en plus pour Wikipedia (sauf si Google effectue des donations régulières à la fondation, ce qui est possible).
      Pour ce qui est de Google Shopping, je suis actuellement optimiste quant à une future modification du type Yandex Islands : si vous avez déjà testé Google Shopping, vous avez peut-être trouvé, comme moi, que les suggestions étaient souvent un peu trop chères, trop rares, trop nulles. Et croyez-moi, actuellement, ce n’est pas une perte pour les vrais sites d’e-commerce. Si par contre, Google venait par la même occasion à fournir des résultats shopping vraiment intéressants et qui répondent aux recherches courantes… nul doute qu’ils tueraient littéralement de nombreux commerces, ou les forceraient à adhérer à leur programme.
      Tout cela inciterait franchement à se lancer dans le commerce ou l’information de niche, pour être enfin tranquille.

      Lovelive 30 septembre 2013 Répondre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *