займ без процентов

Qui sont les artisans français de la cigarette électronique ?

Produit de consommation peu répandu en 2010, la cigarette électronique à vu son nombre d’utilisateurs exploser en 2015. Sans s’être complètement démocratisée, cette dernière bénéficie tout de même d’un fort potentiel, avec une estimation à 2 voire trois millions de clients en France. L’explosion date véritablement de 2015, qui a permis au secteur d’afficher un CA national de 350 millions d’euros.

Avec plus de 2000 boutiques actives, il s’est crée en France une véritable culture de la vape, à l’image de ce qu’il se fait en Amérique du nord ou même en Asie. Très rapidement, les premiers utilisateurs d’e-cigarette se sont retrouvés insatisfait par les modèles commercialisés, peu fiable et jugés inesthétiques. Alors que des marques telles que Joyetech ou Kangertech ont choisis de proposer des nouveaux modèles répondant aux attentes des vapoteurs, une communauté de bricoleurs s’est organisé pour pouvoir monter d’un niveau dans la personnalisation des e-cigarettes. On les appelle modeurs, et certains d’entre eux sont devenus de véritables artisans. Voici donc un article qui vous présentera trois artistes français de la vape : Yannis Theroux, Eric Juan et Etienne Dubois, bonne lecture!

Picolibri : Yannis Theroux

Ancien employé de chez SFR, Yannis Theroux a commencé la vape avec une ego de chez Joyetech (que l’on peut retrouver chez smokein.fr). Après avoir découvert les modeurs américains, il se lance pleinement dans son activité et développe rapidement un style unique. Picolibri dispose aujourd’hui d’une clientèle américaine mais aussi asiatique, des marchés qui ont développé un certain engouement pour les produits fait main. A la base de son travail,  les bois stabilisés, dont les couleurs chatoyantes offrent des rendus d’une grande classe et appellent les œuvres d’un certain nombre d’artistes issus de la mouvance Arts décoratifs (André Arbus, Pierre Legrain etc…).

Le Plombier Volant : Eric Juan

Alors que les innovations amènent la cigarette électronique vers des formes qui rappellent de plus en plus les smartphones : carrées, métalliques, avec des écrans tactiles etc… certains artistes misent sur de présentations plus authentiques et originales.

C’est le cas du Plombier Volant, alias Eric Juan, qui propose un style très orienté Steampunk (ou rétro-futur) avec ces cigarettes électroniques « High end ». Fait assez rare pour être noté, ce dernier utilise de la bakélite, un polymère que l’on utilisait dans les années 60-70 mais qui a été remplacé par le plastique. Le rendu est pour le moins étonnant, et évoquera pour certains les univers de Myazaki ou même Jules Verne.

Etienne Dubois

Le dernier des modeurs que nous vous présenterons aujourd’hui n’est pas des moindres, puisqu’il s’agit d’Etienne Dubois. Professeur de Photographie, issu des beaux arts, ce dernier propose des modèles très originaux, basés sur des objets de récupération. Dubois annonce travailler sur ses modèles en prenant très sérieusement en compte leur potentiel photographique. Les jeux de couleurs et les objets incongrus utilisés dans ses modèles ne sont pas sans rappeler ceux du plombier volant tout en illustrant un univers graphique bien différent. Avec sa gamme Syba, il revient même vers une ancienne technique de fabrication, le bottom feeder, qui permet au vapoteur de pousser lui-même l’e-liquide vers l’atomiseur.

Bref, en ce qui concerne le « modage » d’e-cigarette, on peut affirmer que la France a un incroyable talent. Seule ombre au tableau : la directive européenne DPT qui prendra effet début 2017 et qui risque d’impacter gravement le petit milieu de la vape, ce que déplorent les 3 artistes français, sans afficher, non plus, un pessimisme résigné.

A propos de l'auteur

Passionné de SEO, j'aime écrire sur tous les sujets, avec une préférence pour la vieille mécanique et la e-cigarette, un vrai hipster!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *